vendredi 3 novembre 2017

Le Monde selon K



Vidéo à première vue, extraordinaire, stupéfiante,
et explicative sur ce phénomène que nous avons subi dans la terreur et les ténèbres de l'inconnaissance, au cours des années 80...
que nous avions élaboré sur le sujet.
Cependant, cette vidéo ne met pas assez en garde et en alerte
sur l'extrême dangerosité du phénomène,
sur l'ouverture inconsidérée des portes scellées que sont les chakras, 
et sur la bascule irrémédiable que l'ouverture de ces portes spirituelles peut entrainer, avec les risques suivants
notamment celui d'être confronté avec des entités 
 dégueulasses et répugnantes qui grouillent dans les plans inférieurs,
qui n'ont rien d'humaines,
celles-ci étant des parasites polymorphiques.


Voici exactement une représentation de notre état douloureux  quand le processus
a commencé.
Une Kundalini, dans un monde déconnecté de la nature et du surnaturel, représente un risque majeur, celui de perdre le contrôle de soi,
et donc de devenir fou, ou de tomber grièvement malade.
La médecine officielle appellera cela :
"Fibromyalgie", "Burn Out" ou autre,
alors qu'elle n'y comprend quasiment rien,
oubliant que le caducée lui-même,
ce double serpent -Ida et Pingala s'enroulant autour de l'axe vital -
outre du corps médical est symbole de Kundalini.
Songez que nous vivons sur une sphère
en grande partie saccagée et empoisonnée,
et l'éveil à certaines dimensions
en est fortement brouillé.
Il en va de votre destinée, et c'est à nos risques et périls.
Une des causes d'éveil accidentel et catastrophique
est une surcharge nerveuse, 
un choc émotionnel, 
cela allant d'un boulot trop épuisant, à un deuil
en passant par une relation sexuelle trop intense.
Nous ne saurions mieux vous conseiller d'être  sur vos gardes.
Si les chakras sont naturellement fermés, ce n'est pas un hasard.
N'ouvrez pas certaines portes, si le déclenchement s'effectue, votre destinée ne sera plus 
la même.
La plupart des Kundalini n'aboutissent pas,
et leur finalité reste un mystère,
même si, le Principe divin
ayant mis en place cette boutonnière éthérique verticale, elle  n'est donc pas le fruit d'un hasard.
Nous ne portons plus en nous les traditions qui permettent à ceux qui en font l'expérience de s'en sortir aisément,
pourtant, la Kundalini apparait naturelle,
mais sélective, c'est une prouesse que de l'accomplir dans un monde aussi matérialiste jusqu'à la folie, et aussi dénaturé et déspiritualisé
que le nôtre.
"Burn out" n'est pas un terme idiot, il est même instinctivement juste, car la 
Kundalini brûle. 
La Kundalini  s'immiscer dans les destinées, 
c'est le prix fort,
pour faire comprendre à ceux qui en souffrent, 
et par ricochet, à leur entourage que la finalité
de ce bas-monde est spirituelle
et strictement rien d'autre.
Le reste est véritablement balivernes.
Dans une civilisation digne de ce nom,
nous n'aurions pas "blogué", ce qui comporte, reconnaissons-le, un aspect dérisoire, nous serions
tout naturellement devenu
 Chaman.



Ce grouillement de formes insectoïdes de l'astral, "épuiseurs" d'énergies, nous les avons
littéralement visualisées. 
Certaines bestioles sont de cet acabit.
C'est la première fois aussi que nous découvrons sur la toile
la représentation fidèle de l'Ajna-Chakra,
 une roue bardée d'une myriade de rayons intérieurs,
telle que nous l'avons perçue,
grise-argentée en ce qui nous concerne.
Je précise bien, "perçue", par clairvoyance intérieure .
Je ne parle ni de l'imaginaire,
ni d'une "vue de l'esprit"
au sens figuré mais bien au sens littéral,
 d'une vision intérieure de type sur-naturel.
Ce 6 ème chakra, après un suprême effort mental,
de désir de délivrance, et après 3 années de souffrance physique,
avait littéralement explosé sur notre écran mental,
nous inondant de sa substance.
Nous ignorions à l'époque le mot même de chakra.
Quelques autres remarques,
la vidéo, à l'américaine, est quelque peu optimiste,
la plupart des Kundalini n'aboutissent pas, 
ses manifestations se poursuivent,
avec ses cohortes d'ennuis,
mais la parousie, par l'ouverture du chakra-coronal, elle, n'est quasiment jamais atteinte.
Si des phénomènes majeurs nous sont arrivés, suite à cela,
le train-train de ce monde quelque peu sinistre 
où nous survivons
a repris son fil, juste comme interrompu 
pendant quelques très précieuses secondes.
La vidéo n'évoque pas les bruits 
intérieurs, parfois un vrai boucan perçu par l'oreille interne, et audibles à l'extérieur,
je dis bien "audibles à l'extérieur", 
qui sont reliés aux activités psychiques et éthériques 
du processus en cours. 
Concernant les derniers points de la vidéo,
nous restons en désaccord :
quand la Kundalini a suffisamment avancé,
la sexualité n'est plus utile,
la perte de semence provoquant en soi 
des trouées énergétiques,
et l'amour au sens "amoureux"
n'a possiblement plus aucune espèce d'importance,
à l'exception de quelques crises de rut, 
et d' exultations éphémères,
à l'exception de l'amour oblatif, parfois inouï, parfois inégalé pour les animaux,
"Animal" provenant du latin "Anima"
et qui signifie "Âme".
Certaines catégories d'animaux permettant le contact d'âme à âme,
surtout que ceux-ci ont une médiumnité naturelle
fort appréciable.
Pourquoi le monde anglo-saxon
est-il donc autant à la pointe en tous les domaines,
y compris ceux de l'horreur,
alors que  la civilisation francophone n'invente plus rien, et ne fait plus que traduire !?
La France est pays coincé, défait, entravé, mis à genoux et par une espèce de gnome pervers
semi-gay, semi-gérontophile, 
et 100 % sado-maso.
Croyez-en notre pif.




L'image ci-dessus est ce qui se rapproche le plus de ce que nous avons vu
lors d'une décorporation très brève en 2003.
Les couleurs de l'au-delà sont cependant plus splendides, 
et bien plus subtiles; 
constituées de vibrations inconnues, 
elles sont 
CONSCIENTES et VIVANTES,
et émanent des arbres, de  ce qui vit,
même du sol, et que ces luminosités colorées
sont conscientes extrêmement aimantes 
et qui émettent
des messages et vous parlent télépathiquement.
L'expérience est ineffable.
La vidéo ne transcrit cependant pas la condition humaine, et comme l'expulse,
la Kundalini, même avancée ne vous protégeant pas des coups durs de la vie,
au contraire, la Kundalini,
vu les perturbations  qu'elle engendre,
étant coup dur en soi.



Ce yogi tatoué, (à quoi rime cette mode ?), au corps visiblement  entrainé, joue, par la respiration nasale, 
avec Ida et Pingala. 
Libre à Lui. 
Gopit Krishna
a pourtant prévenu son monde dans son fameux ouvrage. 
Quand nous voyons  une personne jeune, 
au faite de sa forme,
jouer avec ce feu, cela nous donnerait des envies de leur hurler :
"Vous ignorez ce que vous faites",
car "la divine" selon "Totof" s'est, à notre égard, aussi révélée "diablesse".
















18 commentaires:

  1. Salut Brebis,

    Petit coup de gueule :

    Centenaire de la révolution "russe" : TVLibertés nous prend pour des demeurés !

    http://imposture-bibliotheque-de-combat.over-blog.com/2017/11/centenaire-de-la-revolution-russe-tvlibertes-nous-prend-pour-des-demeures.html

    RépondreSupprimer
  2. "car "la divine" selon "Totof" s'est, à notre égard, aussi révélée "diablesse".

    Oh que OUI !

    Diablesse, c'est le mot juste. La providence a voulu que je prenne ce phénomène pour une maladie, dont j'ai essayé de guérir.

    C'est donc ce processus de guérison que je considère comme divin.

    Découvrir qu'on n'a pas été malade pour rien, qu'on est une "âme en éveil", une Pistis Sophia qui doit se lancer dans l'aventure ultime de la repentance, participer au grand projet d'idéation cosmique dans une des périodes les plus dures que l'humanité a rencontré.

    Les désordres de K dans l'organisme et la psyché sont bien présents encore, avec des hauts et des bas, les bas étant la plupart du temps provoqués par la fréquentation d'hominidés hautement toxiques et nous avons de plus en plus de mal avec ça, car nous voyons partout autour de nous les personnes se cristalliser, se statufier dans une tentative désespérée de maintenir le statu quo qui transforme le grain en fumier, fumier qui commence à former un substrat à l'incarnation d'une vie minéralo-végétative.

    Les cœurs se ferment et ils ne s'ouvrent plus qu'aux errances de cervelles bien malades, dans des corps secoués par des émotions de plus en plus malsaines.

    K est une tragédie grecque, dantesque, une mise en abîme démultipliée du sort de l'anthropoïde déjà bien compliqué.

    Tof

    RépondreSupprimer
  3. @ brebis et tof
    Est-ce que vous vous retrouverez dans l'histoire Christophe Allain ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @De mon côté, je n'ai vu qu'une vague vidéo, je crois. Je ne me souviens pas de ses symptômes...J'ai connu dans la réalité 2 personnes qui vivaient une Kundalini, Le premier est un rebouteux qui s'en sort très bien. La seconde, Gérard, s'est hélas suicidée. Je lui ai expliqué ce qu'il vivait et ce que je vivais. Chez lui cela se manifestait par des chauds, des froids, la un courant électrique qui lui ravageait la colonne vertébrale, l'anxiété, la peur, la fébrilité...Il était musicien, et sa mère, odieuse, qui le prenait pour un malade imaginaire ! Cela s'est déclenché chez lui, suite au choc du deuil de son père...

      Supprimer
  4. J'ai vu qqes vidéos de C Alain. Il fait commerce de son expérience, joue les gourous, les guérisseurs et se mire dans l'astral.

    Difficile de trier le vrai du faux de ce qu'il raconte, mais il a une très bonne maitrise de son discours "commercial".

    Il a rodé un discours, toujours le même avec les mêmes idiomes qui tournent en boucle.

    Il a à l'évidence bcp étudié les sciences sociales dont la PNL.

    Il y a donc un C Allain public, mais je ne connais pas le C Allain privé.

    Il parle d'une K merveilleuse et sans tracas aucun.

    Pas le moindre symptôme dérangeant. Selon ses dires, K est montée après 6 mois de méditation 4H/j pendant 6 mois et ça l'a ravi.

    C'est Alice au pays des merveilles.

    Le problème avec ce genre de personnage : il a une très bonne maitrise de la logique assise sur une très bonne culture et un QI++.

    C'est donc aux petits axiomes qui vont conditionner tout le raisonnement que l'on doit s'intéresser, les pré requis de ses discours, les transitions entre deux propositions.

    Et là, il y a bcp de choses bancales, de sujets trop superficiellement abordés, de lieux communs de l'ésotérisme en boite.

    K te choisit, ou te tombe dessus sans crier gare, c'est pas toi qui la choisit.

    Faire partager cela à autrui, est toujours dangereux.

    On ne peut expliquer la couleur à un aveugle.

    Il faudrait rencontrer des gens qui participent à ses stages "en forêt".

    Comment se passent les "échanges énergétiques" pour les participants ?

    Se font ils "pomper" à l'insu de leur plein gré et même de l'organisateur ?

    Sa première "patiente" est devenue sa femme.

    Tout cela manque un peu d'humilité et donc de clairvoyance.

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans blague, il en a fait un bizness ? Quand donc montons-nous notre boîte "Kundalini et Consort" ? pour les Kundalineux en difficulté...

      Supprimer
    2. Ok . Il me semblait qu'il était à côté de ses pompes quand K lui est tombée dessus. Depuis, effectivement il fait des consultations...
      Je me demandais juste s il n y avait pas un moyen pour vous d exploiter cet état.

      Supprimer
    3. Site commercial C Allain : http://www.journal3eoeil.com/

      Je préfère de loin monter un bistrot

      :)

      Tof

      Supprimer
    4. La dernière chose à faire est d'exploiter K pour des vues bassement matérielles.

      K est un processus physico-électro-chimico-magnéto-éthérique et j'en oublie qui nous dépasse, dès lors que nous l'avons vécu à nos corps défendant, avant d'en devenir un piètre acteur, et tout ça hors cadre de toute école spirituelle pour nous guider.

      En deux mots, on est dingos.

      Faire partager mes dingueries et autres projections oniriques par ECRIT, sur le net est une chose, en PARLER en est une autre.

      Dieu que la parole est difficile ! Dieu que le Verbe est ardu !

      Les arts peuvent quelque chose.

      Mais ce que je préfère de loin, c'est le silence.

      On est bcp trop "open", et on risque de se ramasser les miasmes des participants, sans compter ce qu'on risque de leur balancer.

      Il y a un truc aussi que j'ai appris : certaines paroles peuvent tuer, d'autres peuvent relever en un seul coup.

      J'ai déjà bien assez d'ouvrage sur le tapis à ce stade pour ne point prendre le risque de retourner la cervelle ou "tuer" psychiquement quelqu'un, ou le blesser à mort.

      On voit des trucs, et on fout les gens à poil, jusqu'à deviner leurs secrets intimes.

      Peut-être un jour, petit scarabée dira les choses, mais j'en doute.

      je préfère passer par les "énergies".

      Je me contente donc d'être le mieux possible avec mes semblables, rendre service dans la matérialité en essayant de faire passer parfois l'indicible qui va avec.

      La plupart du temps, la seule chose que j'aurais à dire à qqu'un, c'est qu'il est en grand danger spirituellement parlant, et c'est très effrayant pour moi comme pour lui.

      La plus belle chose que je sais faire, c'est sourire, d'un sourire si ..... que ça touche l'autre comme un éclair de vie, le sourire de l'âme.

      C'est probablement la seule chose que je laisserais derrière moi : le souvenir d'un certain sourire.

      Mais je ne vois pas guérir pas les écrouelles.

      Tof

      Supprimer
    5. @Totof, tu as de la chance de savoir "sourire"...mes rares copines/copains de la vie réelle me disent trop teigneux...

      Supprimer
    6. @JJ, exploiter cet état ? Au nom de quoi ? Quoique plus de 30 ans d'expérience, ce n'est pas rien... mais un cancéreux est-il capable de guérir du cancer ? Je comprends enfin le message d'après car, je n'avais pas lu celui-ci...

      Supprimer
  5. Je ne pensais pas à la commercialisation du " don" mais son utilisation. Un peu comme celui qui est capable de suivre ses intuitions plus que sa raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est dans ce sens là, alors, oui super oui. J'ai fait de ma vie entière un champ d'expérimentation total et bien avant que K n'entre dans ma vie.

      Cette notion d'intuition dont tu parles est tout à fait centrale, car c'est par elle qu'on peut sortir du piège rétrograde et cristallisant lucifer/Ahriman en pensant et sentant le projet d'idéation cosmique.

      Le plus sûr moyen d'éprouver ses intuitions, c'est par la cosmologie, la Reine des Reines.

      Car comme disait "Hermès" :

      "Celui qui s'instruit sur l'univers, son ordonnance, son principe et sa fin, rend grâces de toutes choses au créateur comme à un bon père, à un bon nourricier, à un tuteur fidèle. Voilà la piété, et par elle on sait où est la vérité et ce qu'elle est. La science augmente la piété."

      Hermes Trismegiste, Louis Ménard, Paris, 1867.

      J'ai découvert la théorie de l'univers des plasma il y a 10 ans. Mais je regarde tous les autres projets, y compris les plus perchés.

      Evidemment, nos instruments d'appréhension du cosmos sont tous faits de matière terrestre transformée et maintenant binaire informatisée (Bacon), mais cela nous donne le reflet matériel de ce qu'il se passe dans les mondes spirituels, entendre, les hiérarchies cosmiques, ou angéliques (Denys Pseudo l'Aréopagite), soit les super entités supra intelligentes qui gouvernent les univers et que toutes les religions exotériques ou ésotériques actent avec leurs nuances.

      Nous vivons dans un paysage qui se mire dans un lac. Le paysage est vrai, nous sommes le reflet, un reflet brouillé par les vagues inhérentes à la marche du temps avec ses vagues scélérates, rétrogrades, avant gardes.

      Acter, donc VIVRE que l'Univers est un projet d'idéation cosmique, c'est faire descendre le Ciel sur Terre.

      Je pars donc de deux approches, bottom up par la science matérialiste, et top down via les "hiérarchies angéliques" que je considère comme des éthers non encore préhensibles mais qu'on peut sentir et éprouver, le principal étant Sophia, la Mer Mère.

      A la base de ces éthers manifestés, probablement le photon comme champ de "particules primaires" sous-jacent à tout phénomène.

      Toute la matière est une probable déclinaison fractale d'un photon primaire.

      L'univers électrique est une bonne approche en bottom up, mais l'ésotériste garde en mémoire que l'électricité est la manifestation d'un éther plus fin.

      j'ai toujours considéré que la cosmologie appartient à tous, et qu'il est du devoir sacré de chacun d'y mettre le nez, quelques soient ses moyens.

      Taquiner en permanence le projet d'idéation cosmique garde en VIE, ouvre un champ d'investigations infini et permet à travers la compréhension de ce qui est en haut de piger ce qui est en bas, de faire naitre les INTUITIONS, ces vecteurs de l'âme en mouvement et en éveil, celles qui sauvent du feu Luciférien finissant comme de la minéralisation ahrimanienne de l'esprit et de l'âme grandissante.

      Sachons que les ordinateurs et les réseaux sont de la matière terrestre transformée, autant "d'anges" qui acceptent de se sacrifier pour notre destinée, le repaire d'Ahriman qui a pris vie en Californie, au cœur du monde minéral de Rocheuses sur un substrat civilisationnel très ancien.

      Accepter le noumène comme le facteur premier, la permanence, contre l'illusion du phénomène manifesté et périssable, c'est ouvrir grand les portes du Ciel er celles de l'Intuition.

      On goûte une Intuition comme un bon Bordeaux, on l'éprouve, on est vivant, c'est la chose qui déchire sa race par excellence.

      Il y a toujours une part de moi qui y pense.

      Au bout du chemin, il y a l'Universel qui doit être extirpé, dégrossi, raffiné du Particulier.

      Tof

      Supprimer
    2. @Soyons francs, je ne comprends presque rien à ce que JJ et Totof écrivent !
      Je retiens : "On goûte une Intuition comme un bon Bordeaux, on l'éprouve, on est vivant, c'est la chose qui déchire sa race par excellence."
      Là, oui, je pige, dès qu'on me parle de pinard...

      Supprimer
    3. Soyons francs, c'est pas grave. Y'a trop d'analytique dans mes baratins, ta cervelle est totalement synthétique, moi pas assez, alors mais je viens me soigner ici.

      Quand je dis synthétique, ça revient aux intuitions dont je parlais malhabilement avant.

      Un initié, c'est un mec qui a des intuitions qui se révèlent .... vraies.

      Quand je dis vraies, c'est totalement vraies, en plein accord avec le projet d'idéation cosmique, bien présentes au temps présent, en léger avance sur les temps futurs avec les pieds bien plantés dans une parfaite connaissance des passés.

      "Projet d'idéation cosmique" : Dieu est AMOUR. Mais l'AMOUR ne se manifeste pas à lui même. Dieu a projeté un univers pour qu'une "créature" émerge et qui pourra, au terme de son évolution, partager enfin cet AMOUR.

      Un gros panard !

      Dieu a soufflé le VERBE sur le lac/miroir/non-être/Sophia/ pour lancer le projet.

      Comme ça fait des vagues, il y a des hauts, des bas, des précurseurs, des retardataires, car les vagues se meuvent dans le TEMPS et la MATIERE.

      Il y a le vent qui pousse les vagues, la Providence, que les passagers du petit rafiot qui flotte dessus sentent ou pas en fonction des hauts et des bas des vagues.

      Dans leur état actuel, les passagers sont provisoirement faits de chair et d'os.

      Les vagues sont éphémères comme l'univers et donc les passagers du rafiot sont plongés dans la matière et la génération, la reproduction, le Grand Satan des temps présents.

      Temps, Génération, Mort, Hérédité sont les cavaliers de l'apocalypse permanente, récurrente, assommante pour les pauvres de nous.

      Saturne qui dévore ses enfants.

      Christ est sorti directement du paysage VRAI, comme un Bon Docteur, pour nous aider.

      On en est là, à 5 sur une échelle de 7 étapes.

      Les problèmes actuels : pour nous aider à barrer le rafiot, la Providence nous a doté de l'intellect individuel, Phosphoros/Lucifer, mais sans le mode d'emploi. A peine dotés de ce nouveau pouvoir, on a d'abord préférer patauger dans la flotte, avant de l'idéaliser, puis se mirer dedans, pour enfin actuellement essayer d'en faire une nappe en toile cirée arachnoïde (Arhiman), tout ça au lieu d'apprendre à barrer correctement notre rafiot en prenant la Bonne Potion (Pétrus 1947) du Bon Docteur pour se donner du Cœur.

      Yo oh oh and a bottle of Rhum !

      Nous les Heureux Elus !

      Tof

      Supprimer
  6. Arauris.
    Pour ma part, mon chakra coronal s'est ouvert, et le phénomène a tendance à plutôt descendre, plutôt qu'à monter. Lorsque je pose mon attention dessus, avant mon réveil, par exemple, ou en journée, ça circule! Nuls chaud-froid, douleurs, hallucinations. En ce moment, c'est le cœur sur qui ça travaille, avec un regain d'émotivité de ma part. Dans mes mains je sens égalent de l'"énergie", des picotements. Personne ne sait m'expliquer, ou alors les portes se ferment.
    Arauris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les phénomènes "surnaturels" ne sont pas des hallucinations. C'est un "champ" différent, même si les hallucinations sont intéressantes car elles dévoilent l'existence de champs psychiques bien étranges. Un individu qui a des "hallucinations" négatives... est bien en Enfer...je me demande si ce n'est pas déjà là une forme d'Enfer...ou le secret même de l'Enfer.

      Supprimer
  7. J'ai vu ça... http://www.journal3eoeil.com/ ...j'ai vu ça...Allez, une machine/machination à fric...Je veux bien leur donner un coup de main en orthographe..;

    RépondreSupprimer

Les commentaires n'engagent que leurs auteurs. En aucun cas 'Le Brebis Galleux" ne saurait être tenu pour responsable de leur teneur, non plus que des propos tenus par "Le Brebis Galleux" lui-même, que ce soit dans les commentaires ou dans le corps même des messages.Le Brebis étant schizophrène, avec certificat émis par le Dr AX, neuro-psychiatre de l'université de Strasbourg..Aussi, allez-y, ne vous gênez pas. Cependant, la malveillance sera sabrée, et éventuellement tracée, et une plainte sera déposée s'il y a persistance....La modération a été mise. Plus aucun message ANONYME NE SERA ACCEPTE, et je ne répondrai plus aux inconvenants ou aux messages déplacés.